Chapeau Borsalino Homme "Traveler" feutre châtaigne

Réf : 390181/2620-58

Borsalino

Borsalino chapelier italien depuis 1857

Mi- ville, mi-campagne Bande externe cuir, bande intérieure en tissu noir



Expédié sous 24h Expédié sous 24h
179,00TTC

- +

Description

Modèle : Chapeau feutre Borsalino "Traveler". Trés versatile, aussi bien pour la ville que la campagne, la chasse (une petite boucle cousu sur la bande cuir à l'arrière permet par exemple de l'accrocher à une chainette). Plié, il se glisse facilement dans la poche d'une veste.

Matière : feutre (poils) de lapin de qualité supérieure. Cette haute qualité, que l'on sent parfaitement au toucher, lui donne toute sa souplesse. 

Largeur du bord : 5cm

Coloris : Chataîgne, bande en cuir marron clair

si vous êtes entre 2 tailles, prendre la taille supérieure

Détail marque

Borsalino

Borsalino, c’est d’abord un nom de famille et l’histoire d’une dynastie de chapeliers. Tout commence en 1857 lorsque Giuseppe Borsalino ouvre un modeste atelier après avoir suivi une formation de chapelier en Italie et à Paris. Le développement est rapide, l’entreprise s’installe à Alessandria (sud de Turin) et prend progressivement une dimension internationale. Le chapeau Borsalino acquiert une réputation : beau, élégant et résistant. (« Un Borsalino dure toute une vie ! »). A la mort de Giuseppe en 1900, la production annuelle atteint 750 000 chapeaux avec 60 % pour l’exportation. Teresio Borsalino, fils aîné de Giuseppe, développe l’entreprise, en particulier sur le plan international. Dans les années 1920-1930, le nom de Borsalino acquiert une grande notoriété dans le monde entier. Parmi les clients célèbres de cette grande maison, il faut citer Franck Sinatra et Robert Redford. Depuis 1992, Borsalino est dirigé  par la famille Gallo-Monticone, industriels d’Asti, actuel propriétaire.

Borsalino, c’est aussi un savoir-faire ancestral perpétué. Installée à Alessandria, la nouvelle usine, construite en 1986, abrite toujours des machines centenaires. A partir du poil de lapin, les étapes de fabrication sont identiques à celles pratiquées autrefois dans les chapelleries de Chazelles-sur-Lyon et présentées à l’Atelier-Musée : soufflage, bastissage, semoussage, foulage, teinture, finitions, appropriage, bichonnage, garnissage. Le travail reste traditionnel à partir de moules en bois. Borsalino souhaite ainsi inscrire durablement ses feutres parmi les accessoires de luxe. Dernièrement, c’est l'acteur Johnny Deep, qui a choisi de porter les chapeaux de la célèbre maison.